Immobilier : Où va vraiment le marché ?

07/07/2021
Thumbnail [16x6]

Le marché immobilier apparait aujourd’hui coupé en deux, entre marchés en pleine augmentation et d’autres qui connaissent un mouvement de repli.

En effet, Nantes, Strasbourg, Lille et Rennes continuent sur leur lancée en enregistrant une nouvelle augmentation de leurs prix de 1% au cours du mois écoulé tout comme Marseille (0,5%). De leurs côtés, Lyon et Toulouse ont stoppé net leur progression (0%). Quant à Montpellier (-0,5%), Bordeaux (-0,5%), Nice (-0,3%) et Paris (-0,3%), elles sont reparties dans le rouge.

Il serait encore prématuré de parler de retour à la normale du marché immobilier. Reposant sur des fondamentaux encore non-stabilisés, il reste pour le moment toujours fragile. Sans pour autant parler d’un nouveau sursaut de prudence de la part des candidats à la propriété, la question d’une nouvelle forme d’équilibre pourrait se poser au cours du second semestre 2021.

Zoom sur Paris

Alors qu’il y a à peine un an et demi, la capitale semblait en route pour les 11 000 €/m2, elle enchaîne depuis les baisses et s’affiche désormais à 10 297 €/m2 (-0,3% pour le seul mois de juin).

Les prix parisiens continuent à tirer vers le bas (-0,5% depuis le début de l’année) plombés notamment par la baisse des grandes surfaces (-0,8% depuis janvier et -3,3% au cours des douze derniers mois).

Effets de la crise sanitaire et des confinements successifs, la perspective pour ces acheteurs potentiels de dénicher, à budget égal, un bien plus grand et surtout doté d’un extérieur en proche banlieue tend désormais à l’emportersur le désir de vivre intra-muros.

Les chiffres clefs  (prix au 1er juillet 2021)

• Moyenne des prix au m2 en France : 2 874€ (+0,2%)

• Moyenne des prix au m2 : Paris : 10 297€ (-0,3%), Lille, Nantes, Rennes et Strasbourg : +1%, Montpellier et Bordeaux : -0,5%

(Source MeilleurAgents)