Chargement

Profiter du coup de pouce fiscal sur les FIP et FCPI

Posté le : 01/12/2020

Les FIP et les FCPI sont particulièrement attractifs cette année, car - pour soutenir les PME - les Pouvoirs Publics ont augmenté le taux de réduction de 18 % à 25 %, et cela, uniquement jusqu’au 31 décembre 2020.

Dans les deux cas, les tickets d’investissement permettent d’optimiser précisément si nécessaire le plafond des niches fiscales. La réforme touche à la fois les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI), les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) ainsi que les FIP dédiés à la Corse et à l’Outre-mer. Pour ces derniers, le taux de réduction d’impôt pour les investissements réalisés via les FIP Corse et FIP Outre-mer va s’établir à 30 % maximum (contre 38 % actuellement). Attention, les taux de 25 et 30 % évoqués ci-dessus représentent la réduction d’impôt maximale pouvant être obtenue. La loi prévoit que ces taux s’appliquent à la proportion d’investissement réel dans les PME proposée par chaque fonds. Cette proportion doit se situer entre 70 et 100 %.

Les taux maxi de 25 et 30 % s’appliquent aux fonds investis intégralement dans des entreprises. Si un fonds n’est investi qu’au seuil minimal de 70 %, la réduction d’impôt réelle pour le souscripteur se situera alors à 17,5 et 21 % du montant investi respectivement. Pour un FIP Outre-Mer investis à 90 % en entreprise, la réduction est donc de 27 %. Si les taux de réduction d’impôt sont variables, les plafonds d’investissement (24 000 euros pour un couple soumis à imposition commune, 12 000 euros pour une personne seule) ne bougent pas.

Le montant maximal d’une réduction d’impôt s’établira ainsi à 6 000 euros pour un couple (3 000 euros pour une personne seule) pour un investissement en FIP/FCPI, contre 4 320 et 2 160 euros respectivement avec le taux actuel de 18 % ; 7 200 euros pour un couple (3 600 euros pour une personne seule) pour les FIP Corse et Outre-mer, contre 9 120 et 4 560 euros respectivement avec le taux actuel de 38 %.

Ces avantages fiscaux restent soumis au plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros par an et par foyer.

Autres articles

FIP, FCPI, investir dans l’innovation en réduisant ses impôts

La collecte de capitaux des FIP et FCPI est en baisse de 67 % en 2018. La fin de l’impôt sur la fortune a plombé ces niches fiscales créées en 1997 pour inciter les épargnants à financer les PME innovantes. Pour autant, les FIP et FCPI risquent de redevenir très attractifs en 2019.

Lire la suite

Les bonnes et les mauvaises surprises qui vous attendent en 2020

Chaque année, la Loi de finances prévoit les nouveaux impôts et les aménagements de la fiscalité pour l’année à venir. Découverte en avant-première de ce qui vous attend en 2020*.

Lire la suite

La réduction "Denormandie" précisée et assouplie

Un décret d'application de la loi de finances pour 2020 reformule dans un souci d’assouplissement la nature des travaux d'amélioration éligibles à la réduction d'impôt « Denormandie ».

Lire la suite

La prime Macron reconduite sous conditions

Les députés ont adopté mercredi l'article 7 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020 qui reconduit la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat.

Lire la suite

Prorogation du Malraux

La loi de finances pour 2020 proroge de trois ans l'application du dispositif « Malraux » dans l'ancien dégradé.

Lire la suite

Quelle fiscalité pour les crypto-monnaies comme le Bitcoin ?

Alors que l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) multiplient les avertissements contre certains sites qui proposent en France des produits dérivés sur crypto-actifs sans y être autorisés, le ministre Bruno Lemaire annonce un assouplissement de la fiscalité des crypto-actifs.

Lire la suite