Chargement

Quel niveau de performance pour le

Posté le : 23/11/2020

Le niveau de performance exigée pour les logements appelés à bénéficier du dispositif "Cosse" (ou "Louer abordable") vient d'être fixé par arrêté à 331 kWh/m2/an.

Le dispositif d’investissement locatif «Louer abordable», également appelé «Cosse» du nom de l’ancien ministre du Logement, permet au propriétaire qui donne en location un logement à un niveau de loyer maîtrisé pour une habitation principale de bénéficier d’un abattement fiscal allant de 15 à 85 % en fonction de la zone géographique où se situe le bien. En contrepartie, le bien doit obligatoirement être loué dans le cadre d’une convention conclue avec l’Anah (Agence nationale de l’habitat) dans le secteur intermédiaire, social ou très social.

Un logement classé F ou G par un diagnostic de performance énergétique (DPE) ne peut plus profiter de l’avantage fiscal qui consiste en une déduction spécifique sur le revenu foncier, sous des conditions de plafonnement du loyer et des ressources du locataire et d'une location conclue dans le cadre d'une convention avec l'Anah (Agence nationale de l'habitat). La loi de finances pour 2020 a prorogé le dispositif pour trois ans, jusqu’à la fin de l’année 2022, tout en subordonnant les nouveaux investissements au respect d’un niveau de performance énergétique globale, fixé par un arrêté ministériel. La justification du respect des exigences de performance énergétique doit être apportée par la fourniture d'une évaluation énergétique établie selon une méthode de calcul conventionnel, répondant aux exigences réglementaires, quels que soient l'année de construction et le type du bâtiment.

L'évaluation énergétique doit être en cours de validité à la date de dépôt de la demande de convention auprès de l'Anah.

En Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à La Réunion et à Mayotte, le contribuable doit justifier que le logement respecte au moins une des améliorations de la performance énergétique parmi les postes mentionnés à l’article 2 de l’arrêté du 25 mai 2011 :

- les travaux d’isolation thermique contre les rayonnements solaires ;

- les travaux d’isolation thermique des murs donnant sur l’extérieur (protection des murs donnant sur l’extérieur contre les rayonnements solaires) ;

- les travaux d’isolation thermique des parois vitrées et portes donnant sur l’extérieur.

Il s’agit des ouvertures ménagées dans une paroi extérieure au logement servant à l’éclairage, au passage ou à l’aération ; - les travaux d’installation ou de remplacement de systèmes de chauffage, le cas échéant associés à des systèmes de ventilation économiques et performants, ou de production d’eau chaude sanitaire.

Autres articles

La fin du dispositif Cosse

Il n’aurait pas duré très longtemps ! Le très discret dispositif fiscal Cosse, une variante du Pinel, disparaît au profit d’une nouvelle niche fiscale : le Denormandie.

Lire la suite

Abus de droit, les contours restent à définir !

Le ministre précise que l’administration ne peut pas donner une liste générale des actes susceptibles d’être requalifiés en abus de droit, et annonce que les modalités d’application du nouveau dispositif vont être prochainement précisées.

Lire la suite

Immobilier locatif : le match Censi Bouvard / Pinel

Pour investir dans l’immobilier en réduisant ses impôts, il existe plusieurs dispositifs fiscaux. Les plus connus sont la loi Pinel et la loi Censi-Bouvard. Elles permettent toutes deux de bénéficier d’une réduction d’impôt lors de l’achat d’un bien immobilier, sous conditions particulières. Match au sommet !

Lire la suite

Connaissez-vous les conditions pour bénéficier du statut avantageux de loueur en meublé professionnel ?

Pour être loueur en meublé professionnel, deux conditions sont exigées : les recettes annuelles doivent dépasser 23 000 euros et représenter une part importante des revenus du foyer fiscal. Et c’est tout !

Lire la suite

Assurance vie, on ne choisit pas sa fiscalité !

Peut-on choisir les bénéficiaires de son assurance-vie en fonction de la fiscalité applicable ? Non ! Le gouvernement vient de préciser que les sommes placées sur des contrats d’assurance vie ne peuvent pas être réparties entre les bénéficiaires selon la fiscalité applicable, même si le souscripteur l’a souhaité.

Lire la suite

Les travaux de rénovation énergétique sont nécessaires pour plus d'1 Français sur 2.

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) vient de publier les résultats de son étude annuelle sur le rapport des Français aux économies d'énergie dans leur logement.

Lire la suite