Chargement

Divorce : Le Conseil Constitutionnel annule les mesures concernant les prestations compensatoires

Posté le : 03/02/2020

La réduction d'impôt les versements en capital effectués sur une durée inférieure à douze mois en complément d'une rente est jugée contraire à la constitution par le Conseil Constitutionnel.

Les versements en capital d'une prestation compensatoire bénéficient d'une réduction d'impôt sur le revenu égale à 25 % du montant des versements effectués, des biens ou des droits attribués, dans la limite d'un plafond égal à 30 500 €, lorsque ces versements sont effectués sur une période inférieure à douze mois à compter du divorce. En revanche, sont exclus de la réduction d'impôt ces mêmes versements lorsqu'ils s'accompagnent d'une rente. En réponse à une QPC formulée en novembre dernier, le Conseil constitutionnel déclare donc cette imposition différenciée contraire à la Constitution. Se basant sur les travaux préparatoires de la loi du 29 décembre 2001, les Sages ont estimé avant tout que le législateur ne s'était pas fondé "sur des critères objectifs et rationnels en rapport avec l'objet de la loi", même s'il entendait prévenir des pratiques d'optimisation fiscale. La déclaration d’inconstitutionnalité s’applique à compter de la date de publication au Journal officiel, qui devrait intervenir logiquement durant le week-end, et elle pourra être invoquée dans les instances introduites à la date de publication de la décision et non jugées définitivement.

Autres articles

Le calcul des droits de succession de l'assurance-vie est constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a, sans réserve, déclaré conforme à la Constitution l'article 757 B du Code général des impôts qui prévoit que, en matière d'assurance-vie, les sommes versées au décès de l'assuré à un bénéficiaire déterminé sont soumises aux droits de succession.

Lire la suite

Comment fonctionnent les dons pour réduire l'impôt sur la fortune immobilière ?

La réduction pour dons, transposée de l'ISF à l'IFI, permet aux redevables de déduire du montant de leur IFI 75% de leurs versements à des organismes d'intérêt général, dans la limite de 50 000 €.

Lire la suite

Pas d’aide au logement pour les enfants de riches

Les enfants dont les parents paient l'Impôt sur la fortune immobilière (IFI) ne bénéficieront toujours pas des APL versées par la CAF.

Lire la suite

Trois ans de plus pour défiscaliser avec les SOFICA

La réduction d'impôt sur le revenu accordée au titre de la souscription de parts de sociétés de financement de l'industrie cinématographique (SOFICA) est prolongée de trois ans.

Lire la suite

Pourquoi il faut investir dans les FIP Outre-mer

Tous les Français peuvent désormais bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu majorée à 38 % en investissant dans les FIP des DOM-COM.

Lire la suite

Le Sénat rejette temporairement L’IFI

Le Sénat a rejeté samedi la disposition la plus controversée du projet de loi de finances 2018, la création du nouvel impôt sur la fortune immobilière (IFI) qui doit remplacer l'impôt sur la fortune (ISF).

Lire la suite