Chargement

Comment la mode du coworking s'impose

Posté le : 09/12/2019

Bien plus qu’un effet de mode passager, les espaces de coworking ont été multipliés par trois ces deux dernières années, selon une étude de Bureaux à Partager.

Si en 2017, 600 espaces étaient recensés, l’étude dénombre aujourd’hui 1700 sites de coworking, soit 3 fois plus en deux ans, représentant pas moins d’1 million de mètres carrés de coworking en France. Preuve du dynamisme constant du marché, 2/3 tiers de ces espaces ont moins de trois ans. En 2019, deux offres distinctes émergent. D’un côté le marché des petits espaces indépendants où 40% comptabilisent moins de 20 postes et, de l’autre, les plus gros gérés par des acteurs majeurs du secteur où 8% offrent plus de 200 postes.

Si le pourcentage peut paraitre faible, ces derniers dominent pourtant largement le marché puisqu’ils représentent à eux-seuls 45% de la surface totale des espaces de coworking. 4 acteurs se partagent ainsi 24% de cette superficie : Wework, Morning Coworking, Wojo, Spaces. Le coworking à la conquête des grandes villes françaises Lancée par des startups et indépendants, le coworking est une tendance initialement très parisienne.

Si Paris et sa région sont en tête avec 35% des espaces en Île-de-France, dont 23% de lieux au sein-même de la capitale, les grandes villes françaises ne sont pas en reste. Onze ans après l’ouverture du premier espace français, 4 agglomérations se détachent aujourd’hui du lot : Lyon (4% des 1700 espaces de coworking), Bordeaux (3,9%), Marseille (3%) et Nantes (2%). À lui seul, ce top 5 totalise 48% des sites de travail partagé.

En moyenne, il faut compter aujourd’hui à Paris : 330€/mois par poste en open space et 470€/mois pour un bureau fermé. En région, le prix par poste de travail s’élève à 210€/mois pour de l’open space et 370€/mois pour un bureau fermé. Le coworking, une tendance qui se sédentarise Au départ, le coworking est né d’un besoin des entrepreneurs de disposer d’un espace de travail hors de chez soi et pour se retrouver. Si l’offre était à l’époque nomade, de nombreuses entreprises et grands groupes s’installent aujourd’hui sur du plus long terme. En 2019, 78% des espaces de coworking français proposent des bureaux à louer au mois et, les 22% restant, disposent d’une offre uniquement nomade (à la journée ou à l’heure).

Concernant le panel d’activités proposé aux coworkeurs : 88% des sites sont spécialisés sur le coworking uniquement, 8% sont des cafés-coworking, 3% des incubateurs et 1% de Fab Labs destinés majoritairement aux indépendants.

Autres articles

Economie : Paris, première destination touristique mondiale

Paris est la première destination touristique au monde, selon l'étude « Cities Index » d'Ipsos qui vient d'être publiée.

Lire la suite

Ou gagne-on le mieux sa vie comme indépendant ?

Les professionnels indépendants, hors secteur agricole et auto-entrepreneurs, ont retiré en moyenne 3 260 € par mois de leur activité non salariée, selon la dernière enquête de l'INSEE qui constat de fortes disparités entre le Nord et le Sud.

Lire la suite

Le patrimoine immobilier continue de surperformer

Selon la dernière étude de l’Insee, le patrimoine immobilier des français progresse très légèrement, le patrimoine financier stagne.

Lire la suite

L'urbanisation des terres repart à la hausse

La vente de terrains destinés à l'urbanisation repart à la hausse depuis deux ans, menaçant la surface agricole en France, s'inquiète la Fédération nationale des Safer, sociétés d'aménagement de l'espace rural.

Lire la suite

Qui sont les locataires à Paris ?

Selon une étude LocService, le budget moyen des locataires parisiens pour le logement serait de 945 €, un chiffre inférieur de 50 € de celui du loyer moyen nécessaire, qui est à 1004 €. Un résultat qui démontre un marché très tendu et une difficulté pour les locataires à trouver un bien dans leur budget. Mais quel est le profil des locataires parisiens aujourd’hui ?

Lire la suite

C’est l’heure de payer la CFE

L'administration a mis en ligne les avis de CFE et/ou IFER dans l'espace professionnel des entreprises, et le fera le 17 novembre 2017 pour les redevables mensualisés.

Lire la suite