Chargement

Loger n’est pas employer !

Posté le : 26/08/2019

Un couple, qui avait signé un contrat prévoyant la fourniture gratuite d'un logement en échange de menus travaux d'entretien et de gardiennage de propriété, a été débouté lorsqu'il a demandé à être reconnu comme salarié.

Les travaux demandés, d'un total d'environ 70 heures par mois, étaient seulement la contrepartie d'un logement, ont expliqué les juges. Le couple était d'autant moins salarié que chacun exerçait ailleurs une profession, qu'aucune directive particulière n'était donnée, aucun compte demandé et que le nombre d'heures n'était pas contrôlé.

Donner un logement gratuit en échange de services comme le gardiennage d'une propriété, ce n'est pas conclure un contrat de travail. Pour qu'il y ait une relation salarié-employeur, il faut que celui qui l'invoque la prouve en décrivant des conditions de travail correspondant à un contrat de travail, rappelle la Cour de cassation, c'est-à-dire qu'il prouve qu'un travail lui a été réclamé, payé et contrôlé.

L'existence d'un contrat de travail ne dépend pas des termes de la convention signée mais des conditions dans lesquelles s'exerce l'activité, rappellent les juges.

Les gardiens de la propriété sont donc titulaires, non pas d'un contrat de travail mais d'un "contrat d'entreprise". Ils se sont engagés à accomplir, en dehors de tout lien de subordination et moyennant la mise à disposition d'un logement, une prestation de services liés à l'entretien, principalement des espaces verts. Ils ne peuvent donc pas réclamer des rappels de salaires, de congés payés et des dommages-intérêts pour travail dissimulé.

Autres articles

Le droit de faire expulser des squatteurs de chez soi est un droit absolu !

La Cour de cassation vient opportunément rappeler que tout propriétaire a le droit de disposer de son bien de la manière la plus absolue. Il a donc, en toute situation, le droit de faire expulser des personnes qui occupent son bien de manière non autorisée.

Lire la suite

La caution Visale plébicisitée par les bailleurs et les locataires

Le système gratuit de caution Visale fait l'unanimité chez les bailleurs comme chez les locataires. Une raison de plus pour l'utiliser. D'autant que c'est gratuit !

Lire la suite

Peut-on réduire son loyer en échange de travaux ?

Faire des travaux de peinture ou de plomberie en échange d’une franchise de loyers, la pratique est courante. Pour autant, elle est très encadrée par le juge afin qu’il n’y ait pas un déséquilibre trop important entre les deux parties. Et pas seulement en faveur des locataires !

Lire la suite

Sinistre après une promesse de vente, qui doit payer ?

Quand un sinistre survient après la signature de la promesse de vente, l’acheteur doit être indemnisé par l’assurance du vendeur, même si le sinistre est antérieur au transfert de propriété, vient de juger la Cour de cassation.

Lire la suite

La fin de l’impunité pour les squatteurs

La prochain loi logement prévoit que les squatteurs ne seront plus protégés par la trêve hivernale. Il était temps.

Lire la suite

Assurance-vie : la répartition se fait en proportion des parts héréditaires

La Cour de cassation rappelle que les héritiers, désignés comme bénéficiaires d'un contrat d'assurance-vie, ont droit au bénéfice de l'assurance en proportion de leurs parts héréditaires.

Lire la suite