Chargement

Abus de droit, les contours restent à définir !

Posté le : 29/07/2019

À compter du 1er janvier 2021, l’administration fiscale pourra redresser des actes ayant « pour motif principal d’éluder ou atténuer les charges fiscales que l’intéressé, si ces actes n’avaient pas été passés ou réalisés, aurait normalement supportées eu égard à sa situation ou à ses activités réelles ». Face à l'imprecision des textes, la mise en œuvre de la nouvelle définition de l’abus de droit, introduite par la loi de finances pour 2019, fait l’objet d’une réponse du ministre de l’Action et des Comptes publics. Il précise que l’administration ne peut pas donner une liste générale des actes susceptibles d’être requalifiés, et annonce que les modalités d’application du nouveau dispositif vont être prochainement précisées, en concertation avec les professionnels du droit concernés. Il ajoute qu’il n’était pas dans l’intention du législateur, par exemple « de restreindre le recours aux démembrements de propriété dans les opérations de transmissions anticipées de patrimoine, lesquelles sont, depuis de nombreuses années, encouragées par d’autres dispositions fiscales, sous réserve bien entendu que les transmissions concernées ne soient pas fictives ».
Quant au risque de différences d'appréciation selon les centres d'impôt, le ministre indique qu'il n'est pas possible à l'administration de prendre une position générale, chaque opération devant s'apprécier selon les circonstances de fait propres à chaque affaire. Toute personne qui souhaite sécuriser une décision fiscale peut, préalablement à la conclusion d'un ou plusieurs actes, engager une procédure de rescrit auprès de l'administration.

Autres articles

Abus de droit : Bercy donne des gages

Dès le 1er janvier 2021, l'administration fiscale sera en droit de redresser des actes qui auront pour "motif principal d'éluder ou d'atténuer les charges fiscales. Le Ministre vient d'en faire une nouvelle explication de texte. Suffisante pour rassurer les contribuables ?

Lire la suite

Assurance vie, on ne choisit pas sa fiscalité !

Peut-on choisir les bénéficiaires de son assurance-vie en fonction de la fiscalité applicable ? Non ! Le gouvernement vient de préciser que les sommes placées sur des contrats d’assurance vie ne peuvent pas être réparties entre les bénéficiaires selon la fiscalité applicable, même si le souscripteur l’a souhaité.

Lire la suite

Le retour des fenêtres dans le crédit d'impôt transition énergétique

Finalement, le dispositif du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) va de nouveau inclure le remplacement de fenêtres, qui en avait été exclu depuis mi-2018.

Lire la suite

Les travaux lourds resteront éligibles pour tous au CITE

Les ménages aisés pourraient finalement être à nouveau éligibles au crédit d'impôt pour la dernière année d'application.

Lire la suite

Défiscaliser vos pièces jaunes

L’opération "Pièces jaunes" bat son plein. Un nouveau système de bornes devrait faciliter la collecte et la défiscalisation des dons.

Lire la suite

Un sacré coup de pouce pour changer votre chaudière au fioul

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé une extension du crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) de 30 % aux coûts de main-d’œuvre liés au remplacement d’une chaudière au fioul.

Lire la suite