Chargement

Vacances : Les idées reçues sur le paiement par carte

Posté le : 22/07/2019

Idée reçue #1 : le paiement par carte est plus coûteux et moins pratique que le change

Cette idée reçue sur le paiement par carte a malheureusement la peau dure. Pourtant, vous avez moins de risque de perdre ou vous faire voler votre carte que des espèces. De plus, à l’étranger, le change en monnaie locale implique des frais pour les vacanciers. Le paiement par carte est en réalité la solution la moins coûteuse et la plus pratique.

Idée reçue #2 : à l’étranger, il n’existe aucune garantie de sécurité en cas de perte ou de vol de la carte de paiement

Et pourtant, lorsque vous utilisez votre carte, vous êtes protégé contre la fraude, avec la responsabilité zero franchise, sur vos achats en magasin, par téléphone, en ligne ou via un appareil mobile, et après opposition immédiate après la perte ou le vol de celle-ci.

En cas de perte ou vol de votre carte à l’étranger, la plupart des banque proposent soit du cash de dépannage soit une carte de remplacement. Renseignez-vous auprès de votre banque.

Certaines banques mettent aussi à disposition des outils de contrôle qui vous permettent de désactiver votre carte en cas de perte ou de vol.

De plus, Mastercard, par exemple, propose  des solutions qui rendent les paiements encore plus sûrs : la plateforme de « tokenisation » MDES permet ainsi de dupliquer la carte physique par un numéro alternatif, crypté et sécurisé, spécifique à chaque objet ou accessoire (smartphone, montre connectée) disposant de la fonctionnalité de paiement. Le numéro à 16 chiffres de la carte physique n’est ainsi ni stocké ni utilisé sur un dispositif mobile.

En cas de perte ou de vol, le numéro alternatif - spécifique à l’accessoire concerné - est désactivé sans priver les autres objets connectés de leur capacité de paiement. Il offre aux paiements digitaux le même niveau de sécurité que la carte à puce lors des déplacements à l’étranger.

Idée reçue #3 : des garanties d’assistance inadaptées

Au contraire,  les services d’assistance et les garanties d’assurance associées aux cartes de paiement Mastercard offrent aux consommateurs un supplément de confiance, de flexibilité, de tranquillité d’esprit et de confort pour économiser de l’argent lorsqu’ils voyagent dans un cadre professionnel ou personnel.

Ces services et garanties se caractérisent en deux volets :

- l'assistance aux voyageurs (rapatriement médical d’urgence) disponible par le simple fait d’être titulaire de sa carte.

- l'assurance (accidents de voyage, etc.) qui nécessite d’avoir payé tout ou partie de son voyage avec sa carte,

Elles diffèrent cependant en fonction du type de carte ou de la banque émettrice. Il est nécessaire de se renseigner auprès de sa banque sur les services d’assistance et garanties d’assurance associés à sa carte et sur les conditions d’application de celles-ci. 

(source Mastercard)

Autres articles

Fraude aux moyens de paiement : Etat des lieux

L’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement dresse pour la première fois un état complet de la fraude aux moyens de paiement et confirme l’amélioration de la sécurité sur les cartes.

Lire la suite

Qui reçoit des aides en France ?

Contrairement aux idées reçues, un habitant sur cinq perçoit des prestations de la Caisse des allocations familiales.

Lire la suite

Divorce : Qui garde le logement ?

Après une rupture d’union, l’homme reste plus souvent dans le logement conjugal. Une étude qui tord le cou aux idées reçues.

Lire la suite

Le vol de carte bancaire coûtera moins cher

À partir du 13 janvier 2018, la franchise applicable en cas d'utilisation frauduleuse d'une carte bancaire volée ou perdue passera de 150 € à 50 €.

Lire la suite

Le plafond du paiement sans contact augmenté

Il est désormais possible de régler jusqu'à 30 euros avec un paiement sans contact, contre 20 euros jusque-là. A condition de changer de carte bancaire.

Lire la suite

La retraite marocaine a le vent en poupe

Les expatriés français recensés au Maroc se stabilisent au-dessus de 51.000 personnes et leur nombre a même progressé de 4 % en 2015, selon les chiffres du ministère français des Affaires étrangères.

Lire la suite