Chargement

Laissez entrer l’Huissier !

Posté le : 09/07/2019

Désormais, lorsque les bâtiments ne sont pas accessibles au public, l’huissier de justice qui souhaite accéder aux parties communes fermées d’un immeuble peut adresser une demande d’accès au propriétaire ou au syndic en justifiant de son identité, de sa qualité ainsi que de la mission qui lui est confiée. Dans un délai maximal de 5 jours ouvrables à partir de la réception de la demande, le propriétaire ou le syndic doit remettre à l’huissier de justice le matériel (clés, badges...) et les codes nécessaires pour accéder à l’immeuble. La remise s’effectue contre récépissé ou par tout autre moyen propre à en établir la preuve et la date à laquelle celle-ci a eu lieu. Une fois sa mission accomplie, l’huissier de justice doit restituer les éléments fournis, sans délai et contre récépissé.

Le principe était prévue depuis la loi du 22 décembre 2010 (dite loi « Béteille» ), mais, en pratique, faute de décret d’application, cette disposition ne pouvait s’appliquer. Pour y remédier, le gouvernement vient de prendre un décret pour faciliter l’accès des huissiers de justice aux parties communes des immeubles.

Autres articles

Copropriété : autorisation sous conditions

Une autorisation de travaux donnée par un syndic est révocable en cas de non respect des conditions posées.

Lire la suite

Louer pas cher, ça rapporte !

Un décret modifie les dispositions relatives au conventionnement entre l'ANAH et les propriétaires bailleurs de logements bénéficiant des avantages fiscaux de l'investissement locatif "Cosse" du nom de la ministre du Logement qui l'a porté.

Lire la suite

Les loyers "loi de 1948" restent stables

Les augmentations des loyers des logements régis par la loi du 01/09/1948 sont déterminées chaque année par décret et interviennent au 1er juillet.

Lire la suite

Que pensez-vous de votre logement ?

80% des Français considèrent leur logement agréable, source de réconfort et de sécurité.

Lire la suite

Quand Airbnb bloque les loueurs saisonniers du centre de Paris

Les Parisiens qui ne sont pas autorisés à louer leur logement plus de 120 nuitées par an seront automatiquement bloqués par la plateforme.

Lire la suite

Les APL baissent de 5 euros par mois

Les aides personnalisées au logement (APL), qui bénéficient à 13 millions de personnes, dont 800 000 étudiants, baissent de cinq euros par mois, à compter du 1er octobre.

Lire la suite