Chargement

Des frais d'incidents bancaires plafonnés

Posté le : 01/07/2019

3,6 millions : c’est l’estimation du nombre de clients bancaires en situation de fragilité financière. Un chiffre publié par l’Observatoire de l’inclusion financière de la Banque de France, chargé de suivre l’application de la réglementation en la matière. Depuis 2013 en effet, les banques ont l’obligation de détecter ceux parmi leurs clients qui sont en difficultés financières, et de les accompagner dans leur redressement, en leur proposant notamment un package bancaire à faible coût (2 euros par mois maximum), « l’offre spécifique clients fragiles » (OCF). Mais à peine 348 000 en bénéficiaient, de sorte que le montant moyen des frais acquittés par ces clients "fragiles" s'est élevé à 300 euros l'an dernier.

Au 1er juillet, les frais d'incidents bancaires (dépassement de découvert, rejet de prélèvement...) vont être plafonnés à 20 euros par mois et 200 euros par an pour les personnes "en fragilité financière" ayant souscrit à une "offre spécifique" garantissant des services de base pour 3 euros maximum par mois.


 

Autres articles

Banque : plafonnement des frais pour incident de paiement

À la demande de Bercy, les banques françaises se sont engagées à plafonner les frais pour incidents de paiement facturés aux personnes fragiles.

Lire la suite

Un quart des français abuse de son découvert bancaire autorisé

Selon une récente enquête, un français sur 4 dépasserait le découvert bancaire autorisé chaque mois. En effet, beaucoup apprécient le fait de pouvoir dépenser bien plus que ce qu’ils gagnent. Toutefois, cette facilité de paiement n’est pas sans risque.

Lire la suite

Carte bancaire, virement, prélèvement ou chèque ? Quels sont les outils de paiement préférés des escrocs

Le nombre de cas d’escroqueries a progressé de 8 % l’an dernier pour dépasser les 5 millions d’euros. 50 % des fraudes sont liées à l’usage de la carte bancaire contre 40 % pour les chèques.

Lire la suite

Carte bancaire ou chèque ? Les outils de paiement préférés des escrocs

Le nombre de cas d’escroqueries a progressé de 8 % l’an dernier pour dépasser les 5 millions d’euros. 50 % des fraudes sont liées à l’usage de la carte bancaire contre 40 % pour les chèques.

Lire la suite

Non, le prélèvement à la source ne va pas rendre le crédit plus difficile

Selon la Fédération bancaire française, le prélèvement à la source n'est pas de nature à modifier la capacité de remboursement et le taux maximum d'endettement calculé au cas par cas par les établissements bancaires lors de l'octroi du crédit".

Lire la suite

Épargne : Ce que les Français possèdent vraiment

Selon l’Observatoire de l’épargne réglementée, le patrimoine financier des ménages dépasse désormais les 5 000 milliards d’euros et l'épargne réglementée croît significativement.

Lire la suite