Chargement

Encadrement des loyers, que risquent vraiment les bailleurs ?

Posté le : 25/05/2019

La loi Élan a réintroduit un dispositif expérimental d’encadrement du niveau des loyers à titre expérimental pour 5 ans dans les métropoles du Grand-Paris, de Lyon et d’Aix-Marseille-Provence. Pour l’heure, la réintroduction du dispositif n’est actée que pour la ville de Paris mais la mesure ne peut toutefois pas encore s’imposer aux propriétaires, car les plafonds de loyers n'ont pas été publiés par le préfet.

Mais que risquent vraiment les bailleurs en cas de non respect ?  Dans un premier temps, le préfet peut le mettre en demeure, par courrier, de mettre le bail en conformité en lui rappelant le montant maximal de la sanction encourue et sa possibilité de présenter ses observations sous un mois.

Pendant le délai imparti, le propriétaire doit transmettre au préfet une copie du contrat mis en règle et, le cas échéant la justification du remboursement du trop-perçu au locataire. Si la mise en demeure reste sans réponse, le préfet peut prononcer, à son encontre, une amende allant jusqu’à 5 000 € (15 000 € pour une entreprise). Le montant de l’amende envisagée est proportionnée à la gravité des faits reprochés. L’intéressé dispose d’un mois pour présenter ses observations. Au terme de ce délai, le préfet peut prononcer la sanction dans les deux ans suivant la mise en demeure. Le prononcé de l’amende ne fait pas obstacle à ce que le locataire engage une action en diminution de loyer.

Autres articles

Une prime pour inciter les bailleurs à louer à des prix abordables

L'Agence nationale de l'habitat annonce le versement d'une prime de 1 000 € aux propriétaires-bailleurs qui effectuent des travaux de rénovation permettant d'améliorer la consommation énergétique et qui s'engagent à proposer leur bien à un loyer abordable à des personnes aux ressources modestes.

Lire la suite

Les APL baissent de 5 euros par mois

Les aides personnalisées au logement (APL), qui bénéficient à 13 millions de personnes, dont 800 000 étudiants, baissent de cinq euros par mois, à compter du 1er octobre.

Lire la suite

Le prix de l'injure

L'auteur de provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire encourt jusqu'à 7 500 € d'amende.

Lire la suite

Locations illégales : les amendes explosent

À Paris, les amendes contre les propriétaires qui louent leur bien illégalement à des touristes ont explosé.

Lire la suite

Quel loyer de référence en Ile-de-France ?

Le Préfet vient d’arrêter les loyers de références en Ile-de-France. Cela devient la nouvelle référence.

Lire la suite

Que faire après l’annulation de l’encadrement des loyers à Paris ?

Après Lille, la justice annule aussi l'encadrement des loyers à Paris. Que va t-il se passer maintenant ?

Lire la suite