Chargement

Encadrement des loyers, que risquent vraiment les bailleurs ?

Posté le : 25/05/2019

La loi Élan a réintroduit un dispositif expérimental d’encadrement du niveau des loyers à titre expérimental pour 5 ans dans les métropoles du Grand-Paris, de Lyon et d’Aix-Marseille-Provence. Pour l’heure, la réintroduction du dispositif n’est actée que pour la ville de Paris mais la mesure ne peut toutefois pas encore s’imposer aux propriétaires, car les plafonds de loyers n'ont pas été publiés par le préfet.

Mais que risquent vraiment les bailleurs en cas de non respect ?  Dans un premier temps, le préfet peut le mettre en demeure, par courrier, de mettre le bail en conformité en lui rappelant le montant maximal de la sanction encourue et sa possibilité de présenter ses observations sous un mois.

Pendant le délai imparti, le propriétaire doit transmettre au préfet une copie du contrat mis en règle et, le cas échéant la justification du remboursement du trop-perçu au locataire. Si la mise en demeure reste sans réponse, le préfet peut prononcer, à son encontre, une amende allant jusqu’à 5 000 € (15 000 € pour une entreprise). Le montant de l’amende envisagée est proportionnée à la gravité des faits reprochés. L’intéressé dispose d’un mois pour présenter ses observations. Au terme de ce délai, le préfet peut prononcer la sanction dans les deux ans suivant la mise en demeure. Le prononcé de l’amende ne fait pas obstacle à ce que le locataire engage une action en diminution de loyer.

Autres articles

Pourquoi la loi Elan protège mieux les bailleurs

Échaudés par les taxes, les impôts, les réglementations, les bailleurs investisseurs délaissent l’immobilier locatif. Comment les faire revenir ? Le gouvernement veut leur faire les yeux doux avec la loi Elan.

Lire la suite

Copropriété : les contentieux explosent

41 687 demandes pour des problèmes de copropriété ont dû être traitées par les tribunaux français en 2017. 2 fois sur trois, pour un problème de paiement des charges.

Lire la suite

Peut-on réduire son loyer en échange de travaux ?

Faire des travaux de peinture ou de plomberie en échange d’une franchise de loyers, la pratique est courante. Pour autant, elle est très encadrée par le juge afin qu’il n’y ait pas un déséquilibre trop important entre les deux parties. Et pas seulement en faveur des locataires !

Lire la suite

Loger n’est pas employer !

La Cour de cassation rappelle que donner un logement gratuit en échange de services comme le gardiennage d'une propriété ne revient pas à conclure un contrat de travail.

Lire la suite

Restitution du dépôt de garantie : la majoration pour retard est validée

Le dispositif de majoration du dépôt de garantie à défaut de restitution dans les délais prévus est bien conforme à la Constitution.

Lire la suite

Visale : La Caution qui fait le bonheur des étudiants et des propriétaires

Déjà 200 000 personnes logées grâce à la garantie Visale d’Action Logement.

Lire la suite