Chargement

Impôt : exonération pour la location meublée d’une partie de la résidence principale

Posté le : 13/05/2019

En cas de location ou d'une sous-location meublée d’une partie de sa résidence principale, les loyers que perçoit le bailleur sont exonérés d’impôt sur le revenu à la double condition que :
- les pièces louées constituent pour le locataire ou sous-locataire en meublé sa résidence principale (ou temporaire, s’il occupe un emploi saisonnier) ;
- le prix de location « demeure fixé dans des limites raisonnables ».

Pour remplir cette dernière condition, le loyer annuel ne doit pas dépasser un plafond annuel par mètre carré de surface habitable (charges non comprises), variable selon les régions. Les montants sont actualisés chaque année en fonction de l’indice de référence des loyers publié par l’Insee. Pour 2019, ils s’élèvent à 187 € en Ile-de-France, et à 138 € dans les autres régions.

Autres articles

Sous location de la résidence principale : Quelles sont les limites de l'éxonération ?

Les personnes qui louent ou sous-louent en meublé une partie de leur habitation principale sont exonérées d'impôt sur le revenu. Sous certaines conditions.

Lire la suite

Immobilier locatif : le match Censi Bouvard / Pinel

Pour investir dans l’immobilier en réduisant ses impôts, il existe plusieurs dispositifs fiscaux. Les plus connus sont la loi Pinel et la loi Censi-Bouvard. Elles permettent toutes deux de bénéficier d’une réduction d’impôt lors de l’achat d’un bien immobilier, sous conditions particulières. Match au sommet !

Lire la suite

Etudiants : Avez-vous droit à une bourse ?

Les bourses sur critères sociaux peuvent être attribuées aux étudiants sous conditions de ressources et selon des plafonds qui viennent d'être fixés.

Lire la suite

Comment prouver le caractère principal d’une maison ?

Pour bénéficier de l’exonération de la plus-value lors de la cession de la résidence principale, il faut démontrer le caractère principal de la résidence. Et le juge veille au grain !

Lire la suite

Les revenus différés seront considérés comme exceptionnels cette année

L'administration rappelle qu'il n’est pas envisagé d’exonérer d’impôt les rappels de salaires qui auraient dû être perçus en 2018 et qui l’ont été en 2019.

Lire la suite

Location touristique, la traque s’accélère

La lutte contre les locations touristiques illégales s’intensifie à Paris qui a délivré un nombre record d’amendes pour location illégales.

Lire la suite