Chargement

Plus de souplesse pour les plus-values immobilières des non-résidents

Posté le : 29/04/2019


Les deux nouveles mesures s'appliquent aux éxonérations de plus values sur les cessions immobilières intervenues depuis le 1er janvier 2019. Cette exonération est réservée aux ressortissants d'un pays de l'UE ou de l'Espace économique européen. Elle est limitée à la cession d'une seule résidence par contribuable et que le cédant doit avoir été fiscalement domicilié en France de manière continue pendant au moins 2 ans avant la cession.

Première mesure, l'exonération spécifique, à hauteur de 150 000 €, accordée pour la plus-value réalisée lors de la cession d'un logement situé en France bénéficie d’un délai supplémentaire. Il est allongé à 10 ans, au lieu de 5 auparavant sans conditions.
Par ailleurs, les personnes physiques qui s'expatrient dans un État membre de l'UE ou dans un État ou territoire dit "coopératif" sur le plan de la lutte contre la fraude fiscale bénéficient désormais de l'exonération de la plus-value réalisée à l'occasion de la cession de leur ancienne résidence principale comme les personnes domiciliées en France. Précisons que la cession doit néanmoins intervenir au plus tard le 31 décembre de l'année suivant celle du transfert du domicile fiscal hors de France et le logement ne doit pas avoir été mis à la disposition de tiers, à titre gratuit ou onéreux, entre ce transfert et la cession.

Autres articles

Immobilier, la fiscalité est adoucie pour les expatriés

Le gouvernement a décidé d’assouplir la règle d'imposition des plus-values immobilières pour les non résidents.

Lire la suite

Comment prouver le caractère principal d’une maison ?

Pour bénéficier de l’exonération de la plus-value lors de la cession de la résidence principale, il faut démontrer le caractère principal de la résidence. Et le juge veille au grain !

Lire la suite

Immobilier locatif : le match Censi Bouvard / Pinel

Pour investir dans l’immobilier en réduisant ses impôts, il existe plusieurs dispositifs fiscaux. Les plus connus sont la loi Pinel et la loi Censi-Bouvard. Elles permettent toutes deux de bénéficier d’une réduction d’impôt lors de l’achat d’un bien immobilier, sous conditions particulières. Match au sommet !

Lire la suite

Monuments historiques : l'administration fiscale précise les règles du plafonnement d'IFI


L’administration fiscale a apporté des précisions sur la détermination des revenus à prendre en considération par les propriétaires d’immeubles classés monuments historiques pour le plafonnement de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Lire la suite

La nouvelle idée du gouvernement pour taxer les plus values de la résidence principale

Définitivement enterrée l’idée de taxer les plus-values sur la résidence principale ? Pas vraiment. Car Bercy a une nouvelle idée...

Lire la suite

Quoi de neuf pour l’IFI en 2019 ?

L’Impôt sur la fortune immobilière (IFI) a remplacé l’ISF en 2018 en limitant la contribution aux biens immobiliers, non affectés à l’activité professionnelle du contribuable. Il est reconduit en 2019. Avec quelques changements.

Lire la suite