Chargement

Le vrai coût d’un achat en copropriété

Posté le : 22/01/2019

Alors qu’au cours de ces dix dernières années l’inflation a évolué de près de 10 %, les charges de fonctionnement des copropriétés ont, quant à elles, augmenté de presque 40 % (39,2 %). Résultats : Selon les études de l’ADIL, le nombre de copropriétaires débiteurs explose, avec des sommes impayées de plus en plus importantes. Même constat du côté de  l’OPAC (Observatoire Patrimonial des Copropriétés de l’ARC) qui constate une régression de l’état financier des copropriétés de près de 17 % en quatre ans.

Cette réalité met en difficulté beaucoup de copropriétaires, surtout des primo-accédants, qui lors de l’achat de leur bien n’ont pas forcément pris en considération cette donnée, les mettant rapidement en incapacité de paiement.

À cela s’ajoutent les obligations d’entretien des parties communes ainsi que de rénovation y compris énergétique des bâtiments et des équipements collectifs, imposant un investissement financier supplémentaire qui n’a également pas été comptabilisé dans le budget d’acquisition du bien immobilier.

Selon certaines études, la part contributive des sommes nécessaires pour faire face aux travaux d’entretien et de rénovation représenterait 35 % du montant des charges courantes annuelles.

Faute d’avoir été avertis sur cette réalité lors de la promesse de vente, de nombreux copropriétaires refusent ensuite de voter les travaux collectifs (pourtant indispensables) ce qui génère des copropriétés en difficulté qui cumulent des impayés de charges et un vieillissement du bâti et des équipements collectifs.

Pour éviter cette situation, il est essentiel d’être plus clair et transparent sur le réel coût de revient du logement qui, au-delà du prix d’achat initial, doit inclure les honoraires du notaire, les charges courantes et les provisions travaux de la copropriété rattachées aux lots et, éventuellement, le coût du crédit.

Autres articles

Immobilier : Pourquoi y a t-il aussi peu de propriétaires en France ?

La France compte 58 % de propriétaires occupants, l’un des plus faibles taux en Europe, avec de fortes disparités territoriales. Ce taux atteint 72 % en Vendée mais seulement 47 % en Ile-de-France et 33 % à Paris, ville ayant l’une des plus fortes proportions de locataires, avec Lille notamment…

Lire la suite

Crédit Immobilier : Que faire en cas de difficultés liées au coronavirus ?

Chômage technique, partiel ou baisse d’activité, certains emprunteurs peuvent connaître des difficultés pour payer les mensualités de leur prêt immobilier. Peut-on suspendre ses remboursements ou les différer ? Réponses.

Lire la suite

Les mandats de syndic vont être prolongés

170 000 copropriétés pourraient se retrouver sans syndic d’ici le 30 septembre du fait de l’annulation des AG de copropriétés. Le gouvernement va prendre des mesures.

Lire la suite

72% des Français estiment qu’il faut absolument être propriétaire avant la retraite

Les Français achètent de l'immobilier de plus en plus jeunes car une grande majorité estime estime qu’il faut absolument être propriétaire avant la retraite.

Lire la suite

Copropriété : Pourquoi les charges continuent de flamber ?

Selon l'étude de l’Association des responsables de copropriété (ARC), les charges de copropriété auraient augmenté en moyenne de 4 % en 2018, soit le double de la hausse enregistrée en 2017 (2 %).

Lire la suite

Renouvellement des syndics reporté

Dans le cadre de l’état d’urgence face au Covid-19, des ordonnances ont été publiées. L'une d'elles précise les modalités de prolongement des mandats des syndics dans les copropriétés.

Lire la suite