Chargement

Locations meublées : le dispositif Censi-Bouvard est prorogé pour 3 ans

Posté le : 26/11/2018

Dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances pour 2019, les députés ont adopté un amendement qui proroge de trois ans la réduction d'impôt sur le revenu accordée au titre des investissements locatifs meublés non professionnels dans des résidences de services (personnes âgées ou étudiants), soit jusqu'au 31 décembre 2021. Le gouvernement souhaite ainsi « répondre à l’accroissement de la demande de logements en résidences avec services pour étudiants et pour personnes âgées ou handicapées, dû d’une part à l’augmentation importante des populations ayant accès à l’enseignement supérieur (+ 300 000 par an) et d’autre part à la transition démographique se traduisant par une population de personnes âgées de 60 ans et plus, de l’ordre de 22,3 millions en 2060, avec un pic en 2035 », peut-on lire dans l’exposé des motifs.
L’auteur de l’amendement avait toutefois proposé que le taux de la réduction d’impôt (11 % du prix d’achat du logement plafonné à 300 000 euros HT) soit dégressif : 9 % en 2019, 7 % en 2020 et seulement 5 % en 2021. Cette dégressivité, pas vraiment incitative à l’achat, n’a, elle, pas été validée.

Autres articles

Immobilier locatif : le match Censi Bouvard / Pinel

Pour investir dans l’immobilier en réduisant ses impôts, il existe plusieurs dispositifs fiscaux. Les plus connus sont la loi Pinel et la loi Censi-Bouvard. Elles permettent toutes deux de bénéficier d’une réduction d’impôt lors de l’achat d’un bien immobilier, sous conditions particulières. Match au sommet !

Lire la suite

Le retour des fenêtres dans le crédit d'impôt transition énergétique

Finalement, le dispositif du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) va de nouveau inclure le remplacement de fenêtres, qui en avait été exclu depuis mi-2018.

Lire la suite

Immobilier : Les meilleures villes pour défiscaliser dans l’ancien

Investir dans l’ancien, ça vous tente ? Avec le nouveau dispositif Denormandie vous pouvez, dans certains cas, obtenir une rentabilité brute annuelle de plus de 8 %. Explications.

Lire la suite

Abus de droit, les contours restent à définir !

Le ministre précise que l’administration ne peut pas donner une liste générale des actes susceptibles d’être requalifiés en abus de droit, et annonce que les modalités d’application du nouveau dispositif vont être prochainement précisées.

Lire la suite

Éco-PTZ : Ce qui va changer pour les ménages

La loi de finances pour 2019 a prorogé l'éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) jusqu'au 31 décembre 2021, et simplifié les modalités d'accès pour faciliter le financement de travaux de rénovation énergétique.

Lire la suite

Abus de droit : Bercy donne des gages

Dès le 1er janvier 2021, l'administration fiscale sera en droit de redresser des actes qui auront pour "motif principal d'éluder ou d'atténuer les charges fiscales. Le Ministre vient d'en faire une nouvelle explication de texte. Suffisante pour rassurer les contribuables ?

Lire la suite