Chargement

Assurance-vie : la répartition se fait en proportion des parts héréditaires

Posté le : 15/10/2018

Une femme avait souscrit un contrat d’assurance-vie et, dans un premier temps, désigné l’un de ses trois enfants comme bénéficiaire, puis, dans un second temps, modifié la clause en désignant ses héritiers. À son décès, elle laissait un testament léguant à son fils la quotité disponible de tous les biens composant sa succession. Au moment de répartir les capitaux décès, l’assureur informait le fils qu’il avait droit à la moitié du capital. Les autres héritiers contestaient cette répartition.

La Cour de cassation a donc rappelé, à l’occasion de cette affaire, que les héritiers, désignés comme bénéficiaires d'un contrat d'assurance-vie, "ont droit au bénéfice de l'assurance en proportion de leurs parts héréditaires" et insiste sur l'obligation qu'a le juge du fond de rechercher la volonté du souscripteur quant à la répartition du capital ; ce que n'avaient manifestement pas fait les magistrats de la cour d'appel de Chambéry.

 

Autres articles

Assurance vie : Que faire quand la clause bénéficiaire contredit un testament authentique antérieur ?

Tant qu’un contrat d’assurance-vie n’est pas accepté, le souscripteur a le droit de désigner un nouveau bénéficiaire ou d’en changer, rappelle la Cour de cassation.

Lire la suite

Assurance vie, on ne choisit pas sa fiscalité !

Peut-on choisir les bénéficiaires de son assurance-vie en fonction de la fiscalité applicable ? Non ! Le gouvernement vient de préciser que les sommes placées sur des contrats d’assurance vie ne peuvent pas être réparties entre les bénéficiaires selon la fiscalité applicable, même si le souscripteur l’a souhaité.

Lire la suite

L'assurance-vie, la boîte à outils patrimoniale pour transmettre à ses proches

L’assurance-vie est une formidable boîte à outils pour gérer son patrimoine. Vous pouvez transmettre à chacun de vos proches jusqu'à 152 500 € sans droit de succession. À condition de respecter certaines règles.

Lire la suite

Successions : Précisions sur la réduction des libéralités

Une réponse ministérielle rappelle le fonctionnement de la réduction des libéralités, lorsqu’elles portent atteinte à la réserve héréditaire (part d’héritage minimale devant revenir à chaque enfant).

Lire la suite

Comment bien rédiger la clause bénéficiaire de son assurance-vie ?

L’assurance-vie est une formidable boîte à outils pour gérer son patrimoine. Vous pouvez transmettre à chacun de vos proches jusqu'à 152 500 € sans droit de succession. À condition de respecter certaines règles car certaines erreurs peuvent coûter cher.

Lire la suite

Loi Pacte : Le delai pour débloquer un contrat d'assurance-vie est de 15 jours après le décès

Une fois informés du décès de leur client, les assureurs ont 15 jours pour contacter le bénéficiaire de son assurance vie. Depuis mai 2019, en cas de non-respect de ce délai, les intérêts produits sur le capital sont servis au double, voire au triple du taux de l’intérêt légal.

Lire la suite