Chargement

La réserve héréditaire des successions internationales sur la sellette

Posté le : 09/10/2017

Dans deux arrêts datés du 27 septembre, la Cour de cassation s'est positionnée sur la question de l'application d'une loi étrangère dans le règlement d'une succession qui écarterait purement et simplement un héritier réservataire. Le problème avait été soulevé parallèlement à l'entrée en vigueur, le 17 août 2015, d'un règlement européen sensé clarifier les procédures de liquidation des successions internationales (règlement UE 650/2012 4 juillet 2012). La Haute juridiction a tranché en affirmant qu'une "loi étrangère désignée par la règle de conflit qui ignore la réserve héréditaire n'est pas en soi contraire à l'ordre public international français", en précisant néanmoins qu'elle "ne peut être écartée que si son application concrète, au cas d'espèce, conduit à une situation incompatible avec les principes du droit français considérés comme essentiels", autrement si la loi étrangère conduit à laisser les héritiers réservataires, qui s'estiment lésés, dans une situation de précarité économique ou de besoin. Dans les affaires en jeu, ces éléments de précarité n'avaient pas été invoqués et, compte tenu du caractère ancien et durable du lieu de résidence du défunt, en l'occurrence la Californie, la Cour n'a rien trouvé à redire sur la primauté de la loi californienne.

Autres articles

Logement locatif : Attention à ne pas devenir un « Pro »

L'acquisition de plusieurs logements locatifs fait perdre la qualité de "consommateur" dans les relations avec la banque, d'après la Cour de cassation.

Lire la suite

Quand un don dissimule... une dissimulation

En donnant à leurs enfants une partie de leur patrimoine, les parents titulaires d'un emprunt peuvent être considérés comme objectivement ou raisonnablement de mauvaise foi.

Lire la suite

Des précisions sur la taxation des donations

Comment sont taxés les donations ? L’administration fiscale apporte des réponses.

Lire la suite

Qui donne le plus en France ?

Les plus de 60 ans restent les donateurs les plus fidèles. Pour autant, le nombre de foyers déclarant un don au fisc a reculé de plus de 4% en 2016.

Lire la suite

Depuis le 1er novembre, certaines démarches liées aux successions sont simplifiées

Pour les successions ouvertes depuis le 1er novembre 2017, certaines démarches ont été simplifiées par la loi du 18 novembre 2016 mais ne s’appliquent que depuis le 1er novembre.

Lire la suite

Les conditions d’imputation du déficit foncier

L'imputation sur le revenu global des déficits fonciers n'est possible que si le bien continue d'être loué pendant 3 ans après ladite imputation.

Lire la suite